fbpx
Vous lisez actuellement
Le séjour œnologique : un voyage de tous les sens à découvrir ou à offrir

Le séjour œnologique : un voyage de tous les sens à découvrir ou à offrir

Avatar
Œnologie,Week end oenologie,Initiation Œnologie,Cadeau Œnologie,Sejour Oenologie - Le séjour œnologique : un voyage de tous les sens à découvrir ou à offrir - 2021 - 1

Quand le goût pour le vin rencontre le désir de voyager, de nouvelles opportunités s’ouvrent aux amateurs de terroir. Connaissez-vous l’oenotourisme ? C’est un séjour de quelques heures à plusieurs journées dont le but principal est de découvrir une région en visitant ses vignobles.

Cette façon de voyager se démocratise de plus en plus pour plusieurs raisons essentielles :

  • Les touristes cherchent à vivre de nouvelles expériences ;
  • L’œnologie (science de la connaissance du vin) intéresse davantage de français et de touristes étrangers ;
  • La découverte de la gastronomie est sublimée par l’association mets-vins ;
  • Plusieurs activités permettent de voyager en famille ou en groupe facilement.

L’œnologie de loisir est devenu un plaisir accessible

Les techniques d’observation et de dégustation de vins, champagnes et alcools sont maintenant accessibles aux amateurs de tout niveau. L’œnologie n’est plus un art réservé aux professionnels du vin, aujourd’hui les viticulteurs et acteurs de la filière viticole française ont bien compris que ce marché touristique est une opportunité à saisir.

Notre vision de l’œnologie diffère quelque peu de la tradition. Nous voyons l’œnologie comme un apprentissage continu de la dégustation, dont la progression s’adapte au mode de vie de chacun. Les compétences et l’expérience rentrent en compte bien évidemment. La capacité d’analyse des sensations vues et reçues est aussi personnelle, ce qui fait la beauté de l’œnologie.

En 2016, le cap des 10 millions de touristes venus spécialement pour nos vignobles est dépassé. Une croissance impressionnante et une aubaine pour nos terroirs. Découvrons ensemble les bases à connaître sur l’œnologie avant de réserver un séjour sur les Routes des Vins.

Quelles sont les bonnes méthodes pour s’initier à l’œnologie ?

La dégustation de vin peut s’apprendre, en ce qui concerne la théorie, sur internet et dans bon nombre d’ouvrages rédigés par différents experts de la profession. La plateforme vidéo YouTube dispose de beaucoup de contenus liés à la découverte des vins et la manière d’en apprécier la vue, l’odorat et le goût.

Cependant, rien ne vaut la pratique pour progresser plus vite car certains sens ne peuvent pas être « appris » théoriquement dans les manuels ou les formations en ligne. Pour apprécier, il faut goûter, se tromper, et recommencer.

Les bonnes méthodes pour s’initier à l’œnologie sont l’apprentissage de la théorie dans un premier temps, puis le passage à un cours accompagné d’un professionnel. Ces leçons d’œnologie peuvent avoir lieu dans les grandes villes, dans une cave à vin par exemple, ou dans un domaine en campagne avec le viticulteur. Chaque expérience est différente, nous recommandons de varier le plus possible les activités dans un premier temps pour savoir ce qui vous correspond le plus.

Comment préparer un séjour œnologique (week-end, excursion, etc.) ?

L’idée vous trotte dans la tête depuis quelques temps ? N’attendez plus pour préparer votre prochain séjour à la découverte de nouveaux vins et paysages. En premier lieu, choisissez une région, que ce soit pour ses cépages, son climat, la distance de votre domicile, etc. Il est primordial que vous vous y sentiez bien. En France, vous avez l’embarras du choix ! Jura, Bourgogne, Aquitaine, Alsace ou encore Provence, il en existe pour tous les goûts.

Seul ou accompagné, partez de préférence avec une personne qui a le même objectif que vous : se concentrer lors des activités œnologiques. Peu importe le niveau de la personne avec qui vous allez découvrir de nouvelles appellations, il est préférable qu’elle soit aussi intéressée que vous par l’œnologie. Même vos enfants peuvent participer à l’observation du vin (robe, nez) sans le goûter à partir de 12 ans.

Les conseils de base avant de profiter d’une dégustation de vins :

  • Rejetez le vin goûté dans un crachoir, sauf exception. L’euphorisation de l’alcool altère les sens, encore plus lorsque vous êtes à jeun lors d’une dégustation ;
  • Arriver à jeun, ou au moins 2h30 après votre dernier repas à l’initiation ;
  • Ne vous laissez pas influencer par une « belle étiquette », vous restez maître de vous faire votre propre opinion sur un vin ;

Le tourisme viticole est-il forcément associé à l’oenologie ?

Depuis quelques années, le tourisme vitivinicole évolue. De plus en plus de visiteurs français et étrangers mettent en avant la découverte patrimoniale et culturelle avant la découverte plus « scientifique » des vins. C’est pourquoi nous pouvons dire aujourd’hui que le tourisme viticole n’est pas forcément associé à de l’œnologie. Bien que les activités proposées par nos viticulteurs partenaires incluent souvent une dégustation, il est tout à fait possible de profiter d’autres activités lors d’un séjour oenotouristique sans se focaliser sur le développement des compétences en œnologie :

  • Découvrir un patrimoine historique et culturel (musées, histoires et géographie des vignobles, légendes des grandes maisons et familles régionales…) et architectural avec les nombreux châteaux, caves et chais sur votre route des vins ;
  • Faire du sport lors de randonnées, courses d’orientation ou marathons dans les vignobles ;
  • Apprendre comment est produit un vin selon les traditions et les appellations régionales, les différences entre un grand cru et un vin « classique » ;
  • Apprécier la gastronomie d’un terroir, sublimée par le vin associé aux mets.

Vous ne vous engagez pas dans un processus d’œnologie professionnelle, le tourisme viticole est ouvert à tous, et aucun vigneron ne vous demandera de diplôme.

Œnologie : Découvrez les meilleurs week end viticoles sur Winalist

À quoi s’attendre lors d’une première initiation œnologique ? Voici les clés pour bien appréhender l’œnologie

Winalist vous donne les clés pour apprécier une première expérience lors d’un atelier œnologique ou une dégustation privée. Savez-vous vraiment ce qu’est un « bon » vin ? Celui que vous appréciez ! Quand un vin est bouchonné, nous savons qu’il sera mauvais. Mais les « bons » vins résident avant tout dans le palais de celui qui le goûte. Lors d’un cours d’œnologie, vous devrez avant tout vous concentrer sur ce que vous ressentez et ce que vous pouvez en retenir.

1. L’aspect visuel du vin

Un vin est rouge, blanc ou rosé. Mais il existe bien des déclinaisons pour en décrire plus précisément son aspect, comme par exemple les différentes robes des vins rouges (framboise, cerise, grenat, noir, pourpre, etc.) et blancs (jaune vert, citron, or, paille, ambré ou encore taché).

Les reflets et la brillance situés « au-dessus » de la robe indiquent l’acidité du vin. Un vin clair est plutôt jeune, un vin ambré est plus vieux.

Vous découvrirez bien d’autres termes utilisés pour décrire visuellement un vin tels que la limpidité, la brillance, ou encore les nuances.

2. L’olfactif

La mémoire des odeurs est puissante, et certains sommeliers vous mettront au défi de reconnaître certains arômes avant de goûter un vin. Un exercice courant consiste à humer l’odeur se dégageant de fioles afin d’en reconnaître les arômes, pour exercer votre nez, capable de différencier plus 10 000 odeurs différentes.

Voir aussi
Œnologie,Week end oenologie,Initiation Œnologie,Cadeau Œnologie,Sejour Oenologie - Week end oenologie : comment le planifier au mieux ? - 2021 - 4

L’examen olfactif du vin se distingue ensuite entre deux étapes : l’odeur perçue par voie nasale directe (inspiration par le nez) et l’arôme perçu par rétro-olfaction c’est-à-dire par passage de la bouche aux fosses nasales. Trois familles d’arômes sont distinguées :

1) Les arômes primaires provenant des cépages, du climat ou encore du terroir ;

2) Les arômes secondaires issus du processus de production et fermentation du vin ;

3) Les arômes tertiaires, autrement appelés « bouquet » de senteurs, qui sont les plus complexes à trouver.

Fruité, végétal, épicé ou encore boisé, il existe une dizaine de classes d’arômes dans lesquelles vous pourrez encore affiner votre analyse olfactive.

3. L’étape gustative du vin

Il est venu le moment de goûter le vin. Ou plutôt le « mâcher », c’est-à-dire le conserver 6 à 8 secondes en bouche. Pour chaque vin, le niveau d’acidité, d’onctuosité (sucre/alcool) sera défini selon vos sensations. Les vins rouges demandent un niveau supplémentaire qui est le tanin (jeune vin ou vieux vin).

Réserver ou offrir un séjour œnologique

Alors, vous êtes curieux d’en savoir plus sur l’appréciation des vins et le vocabulaire œnologique pour devenir incollable à votre prochain dîner entre amis ? Il est temps de réserver l’un des nombreux séjours ou week-ends œnologiques en France. Les viticulteurs partenaires de Winalist vous accueillent sur les routes des vins en vous proposant de nombreuses activités adaptées aux groupes d’amis, aux couples ou aux familles avec enfants. Pour trouver les activités qui vous ressemblent, rien de plus simple : il suffit d’entrer vos critères dans notre moteur de recherche dédié à l’oenotourisme en France et en Europe.

Vous souhaitez faire plaisir à un amateur de vin ? Pensez à la carte cadeau Winalist ! Complètement personnalisable, cette « carte cadeau œnologie » est idéale pour ravir les explorateurs et les épicuriens.

À très vite sur la route des vins !

What's Your Reaction?
Haha
0
Hmm
0
Intéressant !
0
J'adore !
0
Wahou
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Retour en haut