fbpx
Vous lisez actuellement
Winalist lève 1,3m€ pour accélérer en Europe
- Winalist lève 1,3m€ pour accélérer en Europe - 2022 - 1

Winalist lève 1,3m€ pour accélérer en Europe

  • Une levée de fonds de 1.3M€, afin de conforter sa place de leader de la réservation en ligne d’expériences viticoles en Europe.
  • Près de 1000 professionnels de l’œnotourisme font confiance à Winalist en France et en Europe.
  • Winalist souhaite permettre à la France à conserver sa souveraineté numérique en matière de réservation d’expériences de loisir.
  • Grâce à cette levée de fonds Winalist conforte son ambition : celle de développer son offre à l’international

Devenir le guide des expériences viticoles incontournable en europe

En hyper-croissance depuis son lancement et après une première levée de fonds en 2019, la plateforme de réservation d’expériences viticoles Winalist, continue d’accroître son développement et annonce aujourd’hui une nouvelle levée de fonds de 1,3 million d’euros. Un tour de table réalisé auprès de Business Angels comme la famille Cointreau, INSEAD BA, BAdGE et d’investisseurs institutionnels tels que la BPI, la Caisse des dépôts et la région Grand-Est. Cette levée de fonds vient conforter l’ambition de la start-up d’accélérer son développement à l’échelle internationale tout en poursuivant sa mission d’accompagner les visi- teurs locaux et étrangers à trouver l’expérience viticole idéale pour découvrir les terroirs français.

- Winalist lève 1,3m€ pour accélérer en Europe - 2022 - 4
Nicolas Manfredini, fondateur de Winalist

Chez Winalist, nous sommes au service de la filière viticole afin que de permettre aux visiteurs locaux ou étrangers de découvrir notre patrimoine. Notre ambition est de faire en sorte que la France, second pays exportateur de vin dans le monde, puisse faire rayonner son savoir-faire sans que des plateformes étrangères ne dictent leurs politiques tarifaires comme cela peut être le cas dans l’hôtellerie.

Filière du tourisme Français en pleine expansion et marché porteur aussi bien sur le plan économique qu’au niveau culturel, l’œnotourisme est un véritable relai de croissance et contribue à l’image et la notoriété du patrimoine viticole. En 2016, le marché comptabilisait près de 10 millions de visiteurs (hausse de 30% en 10 ans) et représentait 15% du tourisme français, pour un volume de recettes estimé à 5,2 milliards d’euros. Bien que la pandémie ait fortement impacté le secteur, les touristes étrangers sont de retour dans l’hexagone depuis cet été. Une véritable aubaine puisque cette clientèle étrangère représente 42% de la fréquentation totale.

À l’international, le besoin d’activités de loisirs s’accroît à la suite de la pandémie. Selon une étude de 2022, la demande d’expériences œnologiques devrait augmenter de 23% jusqu’à 2028 pour générer 32,5 milliards de dollars uniquement sur la réservation d’expériences viticoles.

La start-up en fait elle-même le constat, « Depuis le début d’année, Winalist affiche une croissance de 270%, une croissance corrélée à la reprise du tourisme mondial. Seuls 30% de nos visiteurs sont Français, c’est dire à quel point le tourisme viticole séduit les visiteurs étrangers. On note également qu’environ 50% de nos visiteurs voyagent en couple, 25% entre amis et 25% en famille ; c’est donc un tourisme qui s’adresse à une variété de cibles. »

Plus de 1200 expériences disponibles à travers l’Europe.

Depuis 2019, ce sont près de 1000 professionnels de l’œnotourisme qui font confiance à Winalist notamment de grandes maisons telles que le Champagne Taittinger, La Tour Blanche, les maisons du groupe LVMH (Moët et Chandon, Mercier…), le Château de Pommard et bien d’autres. Plus de 300 domaines viticoles en Espagne, en Italie et au Portugal ont également rejoint la plateforme.

Plus qu’une mode, l’œnotourisme correspond à une évolution des modes de vie : il n’y a pas que les parcs d’attractions, les stations balnéaires ou les grandes métropoles qui attirent les touristes. Les vignobles qui reflètent une culture, une transmission ancestrale des savoir-faire proches de la nature, permettent à chacun de découvrir une région, un pays et ses habitants. Au-delà de la création de valeur ajoutée, le développement du chiffres d’affaires généré, et par ricochet un objectif de notoriété et d’image avec des offres de plus en plus innovantes et différenciantes pour les producteurs, on retiendra la convivialité et le partage d’une passion. Winalist à parfaitement saisi les attentes des consommateurs et des producteurs, en optimisant une mise en relation intuitive et efficace. J’ai apprécié la vision de Winalist et la variété de leur offre sur le territoire Européen. Je suis pour ma part positive quant à la poursuite de l’accroissement du marché de l‘oenotourisme.

- Winalist lève 1,3m€ pour accélérer en Europe - 2022 - 6
Béatrice Cointreau, Présidente & CEO, byBC Ventures.

La saison 2022 est également marquée par une reprise des demandes de la part de grands groupes, désireux de se reconnecter en plein air. La startup Winalist a par exemple accompagné Capgemini, BNP Paribas, Klesia, Elior et bien d’autres dans la réalisation de leur séminaire dans un domaine.

Nous avons de plus en plus de demandes de la part d’entreprises qui souhaitent organiser des séminaires, non plus dans

une salle de réunion d’hôtel, mais bel et bien à l’air libre. Et quoi de mieux qu’un château à Bordeaux pour passer une journée entre collègues dans un cadre magnifique … Pour finir sur une visite du chai et une dégustation des produits locaux ! C’est gagnant-gagnant, le domaine affirme sa notoriété auprès d’un panel plus large et l’entreprise offre une expérience de choix à ses collaborateurs.

Voir aussi
Le vin en avion, un business très attractif

Un guide incontournable des meilleures expériences viticoles

Avec la reprise du tourisme, de plus en plus de visiteurs se sont tournés vers le tourisme de proximité ou le slow tourisme. La filière viticole surfe d’ailleurs sur ces tendances en développant sans cesse le nombre d’expériences proposées.
La start-up va d’ailleurs lancer dès la fin d’année son label « Winalist Award » à destination des domaines présents sur la plate- forme. Ce prix récompensera les domaines en fonction de la qualité du lieu et de l’expérience oenotouristique proposée.
« Il est important pour nous de devenir un référent pour guider les visiteurs dans leur choix. Winalist se doit d’être facilitateur mais également un tiers, gage de qualité, des expériences proposées. Notre souhait n’est pas de pénaliser les domaines qui débutent dans l’accueil de visiteurs ou uniquement de mettre en avant les plus grandes maisons, mais bel et bien de mettre la lumière sur les expériences exceptionnelles proposées sur notre territoire » ajoute Nicolas Manfredini.

Un partenaire de confiance pour la filière viticole

La digitalisation de l’offre viticole s’étend de plus en plus et devient un enjeu de taille, notamment pour les plus petits domaines. Pourtant, seuls 40% des domaines disposent d’un site de e-commerce alors que 82% possèdent un site internet. ***
Winalist se positionne comme partenaire incontournable du rayonnement de l’offre touristique des domaines viticoles mais égale- ment comme un apporteur d’affaires. 71% des visiteurs qui réservent sur Winalist achètent du vin à l’issue de leur visite et 1/3 de ces visiteurs dépensent plus de 100€ par personne, ce qui rend lucratif l’ouverture des portes des domaines.
La start-up se veut aussi être un outil de gestion permettant à chaque professionnel de gérer son hospitalité. Avec des avantages comme le prépaiement en ligne des réservations pour éviter les non-présentations de visiteurs, ou un module de réservation que chaque professionnel peut intégrer directement sur son site pour faciliter la gestion des plannings.

Défendre la souveraineté numérique française et exporter son modèle à l’international

À l’image de l’art ou de la gastronomie, la culture du vin est internationale. La mission de Winalist est de mettre un coup de projecteur sur les terroirs viticoles afin que ces derniers puissent jouer pleinement leurs rôles de vecteur de transmission du patrimoine et de levier économique. La France est d’ailleurs le berceau de régions viticoles incroyables.


Avec cette nouvelle levée de fond, la start-up conforte son ambition : devenir le référent du tourisme viticole dans le monde. D’abord en la poursuivant auprès des marchés européens voisins, puis en intégrant des marchés porteurs comme celui des Etats- Unis.

À propos de Winalist

Fondée par Nicolas Manfredini en 2017, Winalist est une plateforme digitale mettant en relation les visiteurs du monde entier avec les professionnels de l’œnotourisme, et ce en quelques clics. Avec pour objectif principal d’offrir au plus grand nombre la possibilité de découvrir le monde à travers ses domaines viticoles, la plateforme recense aujourd’hui plus de 1200 expériences oenotouristiques à vivre à travers plusieurs pays d’Europe, notamment la France, l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal.

Retour en haut